Catégorie : Actus

Texte de présentation (octobre 2016)

Depuis de nombreuses années la Méditerranée est devenue un véritable cimetière pour les migrant-e-s. En cause, la politique migratoire des États européens et de l’État français, avant tout sécuritaire : ils dépensent des sommes colossales pour empêcher les migrant-e-s d’arriver en militarisant les frontières, en contrôlant, « triant » dans des camps, en construisant des murs ou en expulsant vers une Turquie en pleine dérive autoritaire. Le choix du gouvernement français de n’accueillir qu’une poignée des populations qui fuient les guerres, le terrorisme, la misère constitue un véritable crime et vise en réalité à diviser les populations, à rendre les migrant-e-s invisibles tout en entretenant la peur de l’étranger.

Dans notre ville comme ailleurs, les moyens donnés par l’État et les collectivités locales sont nettement insuffisants, à commencer par le manque de logements, malgré les places supplémentaires des nouveaux CADA. De nombreuses personnes, des familles, des enfants, se retrouvent à la rue, isolé-e-s et sans moyens de subsistance. Rien, ou très peu, n’est prévu pour assurer l’interprétariat, les cours de français, l’accès aux soins et aux transports…
Toutes ces tâches reposent sur d’éventuel-le-s bénévoles.
Nous refusons la discrimination entre migrant-e-s économiques et réfugié-e-s politiques et nous luttons pour le droit de vivre et s’installer pour tou-te-s, là où chacun-e le souhaite. Notre collectif, créé en mai 2016, veut impulser avec les migrant-e-s un réseau de solidarité pour les aider à sortir de leur isolement social, favoriser l’échange, la rencontre et la découverte de notre société. Mais aussi les soutenir dans la bataille pour l’égalité des droits, l’obtention de meilleures conditions d’accueil, et dénoncer l’absence de politiques dignes des enjeux.

Point sur notre fonctionnement (novembre 2016)

Un collectif, c’est comme une auberge espagnole, on y trouve ce que l’on y apporte. Il n’a pas d’existence ni de capacités d’action en dehors des gens qui le composent, qui s’y impliquent, chacun-e selon ses capacités et ses disponibilités. C’est aussi un espace qui peut permettre de renforcer les initiatives des un-e-s et des autres, pour peu qu’elles soient mises au pot commun.
Nous avons fait le choix, et il y a eu débat, d’agir et sur le plan de la solidarité concrète et sur celui plus politique de la visibilisation de la situation des migrant-e-s et des causes qui mènent à cette situation. Car sans replacer la question des migrant-e-s dans l’espace public, il n’y a pas de perspectives autres que celles de coups de main qui pallient des manques comme on bouche un puits sans fond. Jusqu’à ce qu’on abandonne, épuisé-e.
Malgré les difficultés, nous restons persuadé-e-s que notre double positionnement est pertinent. Nous faisons aussi le constat que, même s’ils sont très insuffisants, les espaces de solidarité sur la ville existent, ce qui n’est pas le cas des espaces de visibilité de la situation des migrant-e-s. Et que sans construction commune, il n’y pas de perspectives de bâtir un rapport de force pour tenter de faire bouger les lignes, d’obtenir ce qu’une solidarité individuelle isolée ne peut pas atteindre.

Actus, Non classé

Resume discours du Président de la République en Français/Dari/Arabe et Peul…

Un grand merci aux traductrices & traducteurs ! « Le 16 mars 2020, le Président de la République a décidé de prendre des mesures pour réduire à leur plus strict minimum les contacts et les déplacements. Un dispositif de confinement est mis en place sur l’ensemble du territoire à compter du mardi 17 mars à 12h00, pour quinze jours minimum. Les déplacements sont interdits sauf dans les cas suivants et uniquement à condition d’être munis d’une attestation pour : Se déplacer de son domicile à son lieu de travail dès lors que le télétravail n’est pas possible ;Faire ses achats de première nécessité dans les commerces de proximité autorisés ;Se rendre auprès d’un professionnel de santé ;Se déplacer pour la garde de ses enfants ou pour aider les personnes vulnérables à la stricte condition de respecter les gestes barrières ;Faire de l’exercice physique uniquement à titre individuel, autour du domicile et sans aucun rassemblement.L’attestation est nécessaire pour circuler. » Prenez soin de vous. Si vous vivez en centre d’hébergement, et que vous partagez votre chambre:Laver votre chambreÉviter de laisser entrer dans la chambre les personnes qui n’y dorment pasLavez vous les mainsEt garder l’humour et le sourire, c’est la meilleure arme pour rester calme et traverser ce moment difficile ! Dari / discours du président de la république ce soir شرح تصمیم‌ گیری ریاست جمهوری فرانسه رئیس جمهوری دولت فرانسه در 16 مارس 2020 تصمیم به اتخاذ تدابیری برای به حداقل رساندن تماس و مسافرت با دیگران گرفت. طبق ای سیستم مهار ویروس از سه‌شنبه ، 17 مارس از ساعت 12:00 ظهر در کل خاک کشور برای حداقل پانزده روز در دست اجرا است. سفر ممنوع است مگر در موارد زیر و فقط در صورت داشتن گواهینامه(شهادت نامه) برای: -هنگامی که کار از راه دور امکان پذیر نیست و از خانه به محل کار باید بروید. -خریدهای اساسی را در فروشگاههای محلی مجاز انجام دهید. -وقتی که به یک متخصص بهداشت مراجعه می کنید . -برای مراقبت از کودکان یا برای کمک به افراد آسیب پذیر در شرایط سخت و ناتوان ، سفر می کنید. -فقط به صورت فردی ، در اطراف خانه و بدون تجمع ، ورزش کنید. “گواهی لازم برای ورزش است.  » -مراقب خودتان باشید. اگر در یک پناهگاه زندگی می کنید و اتاق خود را به اشتراک می گذارید: دستان خود را بشویید و از اجازه دادن به افرادی که در اتاقتان نمی خوابند ، خودداری کنید اخلاق و لبخند خود را حفظ کنید ، بهترین سلاح برای گذر از این زمان دشوار آرامش است! Arabe / discours du président ce soir هدا ما قرره رئيس الجمهورية الفرنسية مساء اليوم: في 16 مارس 2020، قرر رئيس الجمهورية اتخاذ تدابير لتقليل الاتصالات المباشرة والسفر. يوجد نظام احتواء في جميع أنحاء الوطن من يوم الثلاثاء 17 مارس على الساعة 12 مساءا، لمدة خمسة عشر يومًا على الأقل. لا يمكن الخروج إلا في الحالات التالية وفقط إذا كان لديك شهادة شرف: 1- الانتقال من المنزل إلى العمل عندما يكون العمل عن بعد (من المنزل) غير ممكن؛ 2- شراء المواد الأساسية في المتاجر المحلية المعتمدة؛ 3- الذهاب إلى الطبيب / أخصائي صحي؛ 4- السفر لرعاية الأطفال أو لمساعدة الأشخاص الضعفاء الذين لديهم شرط صارم من احترام إيماءات الحاجز؛ 5- ممارسة الرياضة فقط على أساس فردي، حول المنزل ودون أي تجمع. الشهادة ضرورية لكل هده الحالات.  » اعتني بنفسك. إذا كنت تعيش في مركز استضافة، وتشارك غرفتك مع آخرين: اغسل غرفتكتجنب ترك الأشخاص الذين لا ينامون في الغرفةاغسل يديك جيدا وعدة مرات في اليوم ولا تنس الحفاظ على ابتسامتك، هو أفضل شيء للهدوء والتغلب على القلق في هذا الوقت الصعب! PEUL/ Discours du Président Hè hinodho kô Landho leydhi francedhin èthifèrè handai djema. 16 mars 2020. Landho deyidhi farancidhin ëthi ferè, fi yô mokhala ko woniri yô dhoutou djindouroudoun. Ferè ëthama MO Kala ko wonou komoun èderleyidhin fowou, bilan 17 mars è 12h00 Fi baldhai sapô ê diowi tawo. Djindouroudoun no tôgha, sinna fi dhi Mouraddhidô. Sinna hara hontigui no djogui kahidiri (attestation) holoudhi ontigui no wawi yaltoudai kamoun. Si kho Fi gollèt moundhinSi kho Fi sodhougol niametai takomoun.Si kho Fi hidhougol è doctoroumounSi kho Fi dankagol fayibèbinSi kho Fi walitagol mahoubèbin. Ko mokhala tedhin sariyadjidin, ;Si hontigui wadhayi sport ko kagnountoun ko takko soudoumoun harra mobhali yimbhai.Khayidiridin kobè(attestation) si hontigui djidayiMo Khala yo dankohorémoun. Sikho thioudhi dankordhi wouroudhon. édhon hawouti soudou lottè soudoudoun, tahon diabhou diananho nathaton sinna belayémakhoLothai djoudèmon, wondhon è mossèmon, kho ahla modia Fi yin dedjou han dè santakdai fedia !
Continue reading
Actus

Fermeture Pôle Dublin Toulouse

Le service Pôle Régional Dublin à la Préfecture de Toulouse est fermé à partir du 17 mars 2020.Les demandeurs d’asile ne doivent donc plus s’y rendre. Le SPADA nous informe qu’il ne faut pas que les DA s’inquiètent pas pour leur récépissé, ils ne seront pas déclarés en fuite. Le SPADA reçoit seulement pour enregistrer les nouvelles demandes d’asile et pour les rdv pour remplir les dossiers OFPRA. La Cimade est fermée jusqu’à nouvel ordre. Le SPADA reste joignable par email (spada@gammes.org) et les personnes peuvent les joindre par tel au 06 85 86 00 73
Continue reading
Actus, Articles de Presse

Réfugié à Montpellier : « Je ne veux surtout pas revivre l’enfer que j’ai vécu à Malte »

Crédit photo : Midilibre Après un périple de près de deux ans pour arriver en France, ce Guinéen doit être expulsé vers Malte. Lire la suite Signer la pétition http://chng.it/DjwBfnMKSt Merci au journaliste de Midi-Libre qui a pris la peine de venir rencontrer et écouter ibrahima. Pour les Montpelliérains disponibles, vous pouvez venir le soutenir au TA mercredi à 10h. Merci pour lui !
Continue reading
Actus

Non à l’expulsion d’Ibrahima dans l’enfer des camps de Malte !

Dans quelques jours, Ibrahima va être expulsé dans l’enfer des camps de Malte ! Après un parcours traumatisant, dont le passage en Libye où il a été emprisonné et a subi des violences ; une traversée agitée de la Méditerranée qui a duré plus de 25 heures, la route de l’Italie étant fermée, Ibrahima, jeune Guinéen de 26 ans, a débarqué début 2019 à Malte. Il a été emprisonné 4 mois dans le hotspot de Marsa, un des 2 centres de détention où sont enfermés tous les migrants débarqués par les navires humanitaires, jusqu’à 18 mois, privés de liberté et de leurs effets personnels, y compris leur argent. Ibrahima raconte l’enfer qu’il y a vécu. Logés à 8 personnes dans un container, sans contacts avec l’extérieur, sans téléphone, sans soins à part une visite de Médecins du Monde en 4 mois. Le camp qui détenait plusieurs centaines de personnes était très sale, les gardiens violents et méprisants. Après la prise d’empreintes, il a été transféré au camp de Hal Far, le principal centre d’hébergement pour migrants à Malte, qui accueille plus de 1 500 personnes dans des conditions extrêmement précaires. Surpeuplé, avec installations vétustes, présence de rats et de cafards, manque de nourriture, eau non potable, privation de liberté, eau coupée de 7h à 18h. Il réussit à s’enfuir pendant les révoltes contre les conditions de vie inhumaines qui secouent le camp en octobre 2019, et parvient à rejoindre la France en passant par l’Italie. Ibrahima n’était même pas au courant qu’il avait demandé l’asile, ce qu’il ne souhaitait pas : il n’a jamais vu de dossier, jamais passé d’entretien, il n’a eu aucune information en français et se demande sur quelle base a été faite cette demande d’asile dont il ignore d’ailleurs la réponse. Ibrahima est francophone et voulait demander l’asile en France, se construire un avenir dans ce pays où il s’est réfugié. Mais voilà, en vertu des accords Dublin, le premier pays d’Europe où il a posé ses empreintes est chargé de sa demande d’asile, même si ce pays est un enfer pour les demandeurs d’asile. Monsieur le Préfet, nous, citoyens d’Occitanie et d’ailleurs, nous vous implorons de laisser Ibrahima auprès de nous, à Montpellier, où il pourrait enfin trouver un peu de paix, de dignité et d’humanité. Laissez-le, comme vous en avez le pouvoir, demander l’asile en France. Pour signer la pétition https://www.change.org/p/m-le-pr%C3%A9fet-d-occitanie-non-%C3%A0-l-expulsion-d-ibrahima-dans-l-enfer-des-camps-de-malte
Continue reading
Actus, EGM, interco et autres implication

Actions & outils utiles pour interpeller les candidat.e.s aux municipales

A l’approche des élections municipales de mars 2020, les EGM se mobilisent

En vue des élections municipales, un groupe chantier composé de membres des Assemblées Locales et de membres d’associations nationales a réfléchi à l’organisation d’une campagne commune aux EGM, et a souhaité proposer des actions et des outils utiles pour interpeller les candidat.e.s.

Entre autres on y trouve :

Des informations sur L’ANVITA : d’autres villes s’engagent. (villes-territoires-accueillants.fr)
L’Association Nationale des Villes et Territoires Accueillants est une association mettant en lien les élu.e.s qui ont à coeur de mettre en place des politiques d’accueil plus justes au niveau national et local. Ce réseau est aussi un espace d’échange de bonnes pratiques pour les communes. Ainsi, c’est un outil de réflexion et d’élaboration des politiques publiques. L’association se propose aussi d’accompagner les municipalités.
La cartographie du Sursaut citoyen (sursaut-citoyen.org) : cette cartographie recense les initiatives de personnes, de collectifs citoyens ou d’associations qui viennent localement en aide aux migrant.e.s,
Le Pacte pour la transition écologique et solidaire. (pacte-transition.org) : le Pacte pour la Transition La mesure 26 du Pacte est intitulée « Créer des dispositifs publics de premier accueil ». Ces derniers seraient à dimension humaine, fonctionneraient en lien avec les acteurs associatifs, et les personnes étrangères pourraient s’y rendre librement à leur arrivée sur le territoire, quel que soit leur statut. Vous trouverez une fiche technique sur le site du Pacte pour la transition : elle contient des mesures, des arguments et déconstruit des idées reçues sur la politique migratoire des communes.
Et de nombreuses informations pour déconstruire les fantasmes et faire la démonstration qu’il est possible d’agir pour un accueil digne aux réfugié.es quelle que soit les raisons qui les ont contraints à quitter leur pays.

Lire plus : 

Continue reading
Actus, Articles de Presse

Immigration : des propositions-chocs pour « simplifier » et « ouvrir » le droit au séjour

LE MONDE, 21/01/2020

Immigration : des propositions-chocs pour « simplifier » et « ouvrir » le droit au séjour
Par Julia Pascual

Prenant le contre-pied de la politique en vigueur, un collège de onze experts prône une simplification du droit des étrangers et la régularisation des personnes aujourd’hui ni régularisables ni expulsables.

Alors que le gouvernement cherche à enrayer l’augmentation du nombre de demandes d’asile, à durcir les critères de naturalisation ou à renforcer la lutte contre la fraude en matière de regroupement familial, un groupe d’experts sur l’immigration prend le contre-pied de la politique en vigueur.

Dans un rapport d’une centaine de pages adressé, mardi 21 janvier, au gouvernement et au président de la République, et obtenu par Le Monde, les auteurs issus de la haute administration, du monde de l’entreprise, syndical, associatif ou universitaire, préconisent une ouverture du droit des étrangers « afin qu’un plus grand nombre de personnes puissent relever dans des délais rapides d’un titre de séjour ».

« Nous voulons tous sortir d’une frustration au regard de la pauvreté du débat et des politiques publiques depuis trente ans », souligne Pascal Brice, ancien directeur de l’Office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra) et l’un des initiateurs du projet. « Tout est marqué par une volonté malthusienne de dissuasion mais rien n’est prévu pour sortir d’un système qui fabrique des sans-papiers ; ça ne fait qu’ajouter au désordre », poursuit-il.

Les auteurs du rapport – ils sont onze parmi lesquels figurent aussi le préfet honoraire et président de l’association d’hébergement Coallia, Jean-François Carenco ; l’ancien directeur général des étrangers en France (de 2012 à 2015) au ministère de l’intérieur, Luc Derepas ; ou encore l’historien Patrick Weil – partagent le constat d’une politique en « échec » qui, face à des flux constants, ne régularise pas suffisamment ni ne reconduit.

Lire la suite 

Continue reading
Actus, Solidarité et copinages

Procès d’un citoyen solidaire du Briançonnais

Crédit photo : comité de soutien 3+4+2+…

Jeudi 24 octobre à 14h, Pierre, un solidaire briançonnais comparaîtra devant la cour d’appel de Grenoble (38) pour délit de solidarité. Ce nouveau procès succède à celui de Kevin le 2 octobre dont le verdict est attendu le 23 octobre. Comme Kevin, Pierre est accusé d’aide à l’entrée de personnes en situation irrégulière sur le territoire français. Comme Kevin, Pierre est poursuivi alors qu’il portait secours à des personnes en danger en montagne, en hiver dans les Hautes-Alpes.

Communiqué de presse 

Lettre de Pierre https://collectifmigrant-e-sbienvenue34.org/wp-content/uploads/2019/10/2019-10-16-Appel-à-soutien-des-maraudeurs-lettre-de-Pierre.pdf

Continue reading
Actus, Articles de Presse

Des entreprises qui ne fonctionneraient pas sans les travailleurs sans-papier…
Une quarantaine de travailleurs sans-papiers travaillent pour la mairie de Sèvres, d’après Solidaires. Cette grève vient faire écho à l’action de la CGT lancée mardi par 140 sans-papiers dans douze sociétés à Paris et en banlieue.

Des travailleurs sans-papiers employés par une entreprise de nettoyage sont entrés en grève samedi 5 octobre, en envahissant brièvement la mairie de Sèvres (Hauts-de-Seine), où ils sont employés, pour demander leur régularisation. Une vingtaine de travailleurs sans-papiers de la société CPN, accompagnés de militants du syndicat Solidaires, ont demandé à être reçus par la mairie pour faire connaître leur situation et demander au maire de faire pression sur l’entreprise et la préfecture afin qu’ils soient régularisés.

Source : le Monde  – lire la suite ci-dessous. 

Continue reading
Actus, Articles de Presse

30 ans de lois françaises sur l’immigration. Un débat sans fin….

Source : ARTE – octobre 2019

Le 7 octobre a lieu à l’Assemblée nationale le premier débat annuel sur l’immigration proposé par Emmanuel Macron. Le chef de l’État avait lancé cette idée à l’issue du grand débat, même si le sujet n’apparaissait pas comme une des principales préoccupations des gilets jaunes. À cette occasion, ARTE Info a décidé de se pencher sur la politique migratoire de la France, et plus précisément sur l’avalanche de lois sur l’immigration, l’asile et la nationalité promulguées au cours des trente dernières années. Nous en avons dénombré 21 depuis 1986. Leur étude révèle une complexification et un durcissement progressifs du droit des étrangers avec, en arrière-plan, la montée de l’extrême droite en France.

Continue reading