2e Rassemblement « Stop à l’enfermement des jeunes migrants mineurs ou majeurs ! » : mercredi à 13h devant le TGI

Ce lundi 16 avril plus de 200 personnes se sont rassemblées pour soutenir 2 jeunes migrants isolés, Falikou et Sidibé. En détention depuis déjà 3 semaines, date de leur arrestation, ils ont comparu devant le TGI … leur crime : être soupçonnés d’avoir menti sur leur âge en se faisant passer pour des mineurs.

Des membres de RESF, du collectif Bienvenue Migrants 34, des syndicalistes, des professeurs, ami-e-s, des étudiant-e-s venu-e-s soutenir les 2 arrêtés de la manifestation « convergence des luttes qui comparaissaient également au TGI, et surtout beaucoup d’autres jeunes migrants sont venu-e-s les soutenir. Toutes et tous ont clamé et scandé que leur place était à l’école et non en prison. De la solidarité et de la rage se sont exprimées face à l’absurde de cette situation.

Pour Falikou, le tribunal a confirmé la nullité du test osseux. Il a cependant été condamné à un mois de prison ferme, pour présentation de faux documents. Falikou doit sortir dans la semaine de prison du fait qu’il est incarcéré depuis 3 semaines. Son OQTF (obligation à quitter le territoire français) va être contesté.Comme il est mineur il ne passera pas par le centre de rétention. Mais sa condamnation à un mois de prison risque d’entraver sa régularisation et il faudra donc continuer à le soutenir.

Sidibé,scolarisé à Montpellier en CAP paysagisme, avait reconnu être majeur et avoir usé d’un faux. Il a malheureusement été condamné à une peine de 3 mois de prison ferme. La solidarité s’organise pour l’aider à traverser cette épreuve.

Continuons dès mercredi à nous mobiliser pour ne plus laisser le tribunal de Montpellier, le département et la préfecture traiter ces jeunes comme des criminels.

Restons solidaires pour que ces jeunes restent à l’école et non en prison.

Aucun être humain n’est illégal !

Laisser un commentaire