Les personne migrantes de Montpellier et d’ailleurs se mobilisent contre la procédure Dublin, soutenons-les !

Depuis quelques semaines, les personnes migrantes de Montpellier et d’ailleurs s’organisent. A travers la lettre ci-dessous, ils s’adressent à la population et au préfet de l’Hérault. Soutenons leur démarche !

Rassemblement le lundi 18 décembre à 17h devant la préfecture de Montpellier !

Stop Dublin ! Stop expulsions !

Peuple de France, Monsieur le Préfet,

Nous venons très révérencieusement auprès de votre auguste personne pour vous dire nos peines concernant la demande d’asile.

Nous avons choisi la France, pays des droits de l’homme. Nous avons quitté des pays en plein chaos. Nous avons bravé le désert avec toutes ses atrocités. Nous avons risqué nos vies à travers la Méditerranée. Nous avons traversé les montagnes dans la peur et le froid.

On nous a parqué derrière des barbelés, entassé dans des camps comme des criminels, et pour finir, forcé par la violence, les contraintes et les menaces, à laisser nos empreintes dans des pays où nous ne voulons pas vivre.

Dans ces pays où nous sommes rejetés, sans soins, sans logement, sans nourriture, en proie au racisme, notre condition est indigne d’une existence humaine, en particulier en Italie où nous sommes arrivés nombreux et où nous sommes à la rue.

Aujourd’hui, avec la procédure Dublin, le gouvernement français a mis en place des méthodes pour mettre des pierres dans nos chaussures, et favoriser les expulsions. Dublin, pour nous, c’est un virus qui nous mange le cerveau.

Nous demandons :

  • la levée de la procédure Dublin pour toutes et tous,
  • la levée de l’assignation à résidence, menace permanente au-dessus de nos têtes,
  • l’annulation des dispositifs PRAHDA, établissements dans lesquels rien n’est facile : pas d’apprentissage de la langue, pas de moyens d’intégration, difficulté pour accéder aux soins, courriers filtrés retardant les recours possibles,
  • qu’on arrête d’expulser de force nos camarades, 
  • qu’on nous ouvre les portes de l’avenir avec l’accès à l’éducation, la formation professionnelle pour toutes et tous.

Nous voulons que cesse ce calvaire ! Qu’on nous donne enfin l’asile !

Des réfugiés fatigués d’un voyage plein de dangers

 

Laisser un commentaire